Skip primary navigation
skip.tertiary.navigation

LES GÈNES DE LA COURSE

LES GÈNES DE LA COURSE

La longue et illustre histoire de Jaguar dans l'univers des courses automobiles a guidé l'évolution de nos véhicules de course. Notre entrée en Formule E perpétuera cet héritage et montrera la voie à nos futurs véhicules électriques.

NOS VOITURES DE COURSE

PRINCIPALES DATES

XK120

1948-1954 – SILVERSTONE ET LE MANS

Considérée comme la voiture de série la plus rapide du monde, la XK120 est la toute nouvelle voiture sportive qui sert de banc d'essai pour le moteur XK révolutionnaire de Jaguar. En 1949, la XK120 passe la ligne d'arrivée de Silverstone et un an plus tard, trois XK120 font leur début au Mans. C'est le début d'une nouvelle ère dans l'univers des courses automobiles.

C‑TYPE

1951-1953 – LE MANS

En 1951, l'ingénieur en aviation Malcolm Sayer entre chez Jaguar en apportant sa touche personnelle : la discipline et l'excellence de l'aéronautique. Lors de sa première collaboration sur la C-Type, il gagne au Mans et le pilote de la deuxième voiture, Stirling Moss, bat le record du tour de piste. En 1953, la C-Type décroche une nouvelle victoire au Mans et prend trois des quatre premières places.

D‑TYPE

1954-1957 – LE MANS

Les intempéries privent la D-Type de la victoire au Mans en 1954, même si elle a signé une vitesse de pointe époustouflante de 273 km/h. Néanmoins, la voiture épurée fait un retour gagnant en 1955, 1956 et 1957 – année lors de laquelle elle décroche cinq des six premières places. La D-Type reste à ce jour l'un des véhicules de course les plus couronnés de succès jamais construits.

XJS

1975-1996 – ETCC & 24 HEURES DE SPA

En 1982, dans le cadre de la TWR, le pilote de course britannique Tom Walkinshaw entre dans une équipe de V12 XJS pour participer au Championnat d'Europe FIA des voitures de tourisme et décroche plusieurs victoires. Walkinshaw participe ensuite au Championnat des pilotes de l'ETCC et remporte la même année les prestigieuses 24 Heures de Spa.

XJR-9

1983-1991 – LES 24 HEURES DE DAYTONA ET DU MANS

Les XJR à poste de pilotage fermé s'avèrent d'excellents bolides sur les circuits longue distance du monde entier. La XJR-9 de 1988 se démarque particulièrement. Cette supercar dotée d'un moteur V12-arrive en tête des 24 heures de Daytona, puis du Mans. Le pilote, Martin Brundle, gagne le championnat des pilotes, et Jaguar, celui des constructeurs.

R1 à R5

2000-2004 – FORMULE 1

Lorsque Jaguar fait son entrée dans le monde de la Formule 1, Eddie Irvine, ancien pilote Ferrari, rejoint l'écurie et rafle plusieurs podiums. Le champion australien Mark Webber se forme également au sein de cette équipe. Panasonic Jaguar Racing, détenu par Ford et bénéficiant de son ingénierie, développe trois voitures fonctionnant avec le moteur V10 de Cosworth.

I‑TYPE

2016 – FORMULE E

Les retrouvailles de l'équipe ! S'inspirant de notre histoire et s'appuyant sur un collectif d'ingénieurs reconnus et de techniciens très brillants, Panasonic Jaguar Racing et l'incroyable I-TYPE font leur entrée dans la Formule E en faisant preuve de courage, d'esprit de compétition et d'une grande volonté de concourir. Surveillez cet espace.

SUIVEZ-NOUS

Pour mieux connaître notre équipe, nos voitures et nos actions, suivez-nous via les liens ci-dessous.

SUIVEZ-NOUS

Pour mieux connaître notre équipe, nos voitures et nos actions, suivez-nous via les liens ci-dessous.