Skip primary navigation
skip.tertiary.navigation
  1. RAPPORT DE COURSE
    MARRAKECH - 12/11/16

    Pour la deuxième course du championnat, les deux pilotes de Panasonic Jaguar Racing sont venus à bout de la plus longue piste de l'histoire de la série.

    • À l'issue de cette course au cœur de la vieille ville de Marrakech, Adam Carroll et Mitch Evans ont franchi la ligne d'arrivée respectivement en P14 et P17, après avoir parcouru 33 tours et une distance totale de 98 km.

      Les deux pilotes Panasonic Jaguar Racing se sont arrêtés au stand lors du 18e tour, soit un tour après la plupart des autres équipes, grâce à une gestion efficace de l'énergie. Mitch est entré dans le stand devant Adam, mais ce dernier est reparti en premier, après un changement de véhicule éclair dans le garage.

      Les pilotes ont rencontré de nombreuses difficultés sur le circuit. Suite à un blocage des roues lors de son tour de qualification, Adam a commencé la course en P20, mais grâce à une bonne gestion de l'énergie, un arrêt rapide au stand et une grande habileté, il a gagné six places pour finir en P14. Après la course, il s'est exprimé : « L'équipe s'améliore à chaque session. À mesure que nous progressons, nous pouvons tirer de grandes leçons pour nous préparer à la prochaine course à Buenos Aires. »

      Watch all the highlights from the longest ever Formula E race held at Marrakesh’s Circuit International Automobile Moulay El Hassan

      Pour Mitch, la course a été compromise lorsqu'il a été percuté par un autre pilote qui lui a fait quitter la piste. « Heureusement, j'ai réussi à regagner quelques places avant d'arriver dans le mur vers la fin de la course, suite à un blocage des roues alors que j'essayais d'économiser de l'énergie. L'essentiel, c'est que nous avons maintenant davantage de données à analyser et à intégrer jusqu'à la prochaine course », explique-t-il.

      James Barclay, directeur d'équipe de Panasonic Jaguar Racing, confirme le bilan positif de cette course. « Dernièrement, nous n'avons pas montré notre plein potentiel lors des qualifications, mais nous savons que notre voiture était plus rapide que les résultats ne le suggèrent. Nous n'avons rencontré aucun problème de fiabilité au long du week-end, ce qui est rassurant pour notre nouvelle équipe, et nous gagnons des places dans le classement. Nous avons également réalisé de bonnes améliorations sur le fonctionnement de l'équipe, après avoir tiré des leçons de la course de Hong Kong. Cela s'avère très positif pour Panasonic Jaguar Racing en tant qu'équipe. »